Choisir le bon four pour sa cuisine

Lorsque l’on décide de concevoir une nouvelle cuisine, il s’agit de choisir les différents matériaux du plan de travail, les coloris, les meubles et leur agencement, mais il y a aussi une réflexion à apporter quant au choix des appareils électroménagers. Le frigo, les plaques de cuisson, le four ou encore la hotte sont des éléments clés qui doivent se choisir avec précision. Voyons dans cet article comment bien choisir son four de cuisine.

Les différents types de four existants

Pour choisir son four, il existe une large gamme de produits, des plus basiques aux plus haut-de-gamme présentant davantage d’options. L’essentiel est de définir son budget et les fonctionnalités dont on a besoin, en fonction de ses habitudes de cuisine. Pour cela, un professionnel peut être de bon conseil, si l’on décide de faire appel à un cuisiniste, comme par exemple cet expert en cuisine à Roanne.

Toutes les étapes pour choisir

  • Le type de chaleur

Tout d’abord, il s’agit de définir le type de chaleur dont on aura besoin pour son four. Il existe des fours à chaleur traditionnelle ou tournante. Les mécanismes de chauffe diffèrent alors : convection naturelle ou chaleur pulsée. Si l’on opte pour un four traditionnel, la convection sera naturelle, c’est-à-dire que le four fonctionne avec une résistance. Ce type de four est parfait pour la cuisson de viande. L’inconvénient est cependant le temps de préchauffage, et le mélange des odeurs si l’on souhaite faire cuire plusieurs aliments en même temps.

A l’inverse, les fours à chaleur permettent plusieurs modes de cuisson. On peut ainsi activer un ventilateur qui fera tourner l’air chaud autour des aliments. C’est alors possible de faire cuire plusieurs plats en même temps. De plus, le temps de préchauffage est très court et sur certains fours inexistants.

  • Le type de nettoyage

Ensuite, on s’intéressera au type de nettoyage. Il est possible d’opter pour un four à nettoyage manuel, c’est-à-dire qu’il faut soi même nettoyer le four avec des produits adaptés.

On peut également choisir un four à nettoyage automatique. Plusieurs modèles existent alors. Le four catalyse, dont les parois absorbent les graisses pendant la cuisson, nécessite tout de même de nettoyer les parois une fois que le four est refroidi. Le four pyrolyse détruit graisses et projection automatiquement. Ce processus prend une à deux heures et nécessite d’enlever toutes les grilles avant le nettoyage. Il s’agira ensuite d’enlever les restes de cendre avec une éponge humide. Enfin, le four hydrolyse est le modèle le plus écologique. Il suffit alors de disposer quelques goutes d’eau et de liquide vaisselle, qui sous l’effet de la chaleur feront ramollir les salissures.

Pour conclure, le choix de son four dépend dans un premier temps de l’utilisation que l’on en fait. Si l’on a besoin de faire cuire plusieurs aliments en même temps, et ce, fréquemment, on n’adoptera pas le même four que si l’on n’a pas cette contrainte. De même, il est possible de choisir le type de nettoyage que l’on souhaite, si on a un budget assez important à accorder à l’achat de son four.

Laisser un commentaire